Ginseng de Sibérie

 

Descriptif

Originaire de la Sibérie et du nord de la Chine, cet arbuste est de la même famille (Araliacées) que le ginseng (Panax ginseng et Panax quinquefolius), mais d’un genre botanique différent. Plante forestière qui tolère des climats plus froids que ses cousins, l’éleuthérocoque colonise les forêts mixtes situées au-delà de la limite géographique du Panax ginseng.

 

Historique

Les Chinois, qui font grand usage de plantes de la famille des araliacées, connaissent l’éleuthérocoque depuis environ 4 000 ans. Ils attribuent à sa racine le pouvoir d’accroître la longévité, d’améliorer l’appétit et la mémoire et, de manière générale, de contribuer à la santé.

Les Russes, quant à eux, n’ont « découvert » l’éleuthérocoque qu’en 1855 lorsque 2 scientifiques l’ont identifiée pour la première fois au cours d’un voyage dans le nord du pays. Cependant, ils s’y sont vraiment intéressés vers la fin des années 1950 seulement. Ils cherchaient des produits de remplacement économiques pour le rare et très cher ginseng, victime d’une cueillette excessive. Ils ont alors fait de nombreuses études cliniques sur cette plante, principalement pour vérifier ses effets adaptogènes.

 

Propriétés

La racine d’Eleuthérocoque soutient les capacités mentales et physiques dans les cas de fatigue, épuisement, faiblesse et pendant la convalescence. Elle est ainsi fortifiante, tonique, combat le stress et la fatigue. Elle stimule les défenses immunitaires et donne un petit coup de fouet en cas de performances sportives. 

Découvrez nos compléments alimentaires à base de cet ingrédient