La flore intestinale aujourd’hui appelée « microbiote intestinal » renferme plus de 100 000 milliards de bactéries. Ces micro organismes forment un écosystème dont l’équilibre est capital pour notre santé. Toutefois, cet équilibre intestinal reste très fragile. Il est donc essentiel de nourrir sa flore et de la protéger au mieux.

Les fonctions vitales de notre flore intestinale

Dès la naissance, chaque individu développe son propre microbiote. Il évolue ensuite tant sur le plan qualitatif que quantitatif. On parle même maintenant d’empreinte digitale ! Cependant, il existe un socle commun retrouvé chez chacun d’entre nous qui exerce différentes fonctions fondamentales pour l’organisme. Cet écosystème intervient en particulier dans l’absorption des nutriments et l’immunité.

Rôle dans la digestion

Notre microbiote a un rôle fondamental dans la digestion. En effet, il intervient au niveau de notre système digestif en facilitant l’assimilation des nutriments grâce à des enzymes dont l’organisme est dépourvu. Les bactéries intestinales régulent notamment l’absorption des acides gras, du calcium et du magnésium. Elles garantissent également l’hydrolyse de l’amidon, de la cellulose et des polysaccharides. 

Rôle de protection et d’immunité

Le microbiote assure aussi un rôle de barrière au niveau de la paroi intestinale en tapissant les cellules épithéliales (cellules intestinales). Il joue un rôle protecteur contre les agents pathogènes (bactéries, virus, parasites, levures) et permet d’éviter ainsi la prolifération et la colonisation de bactéries pathogènes, au détriment des bonnes bactéries. Ces microorganismes interviennent aussi sur la perméabilité intestinale. 

De ce fait, le microbiote favorise le développement du système immunitaire intestinal. Il agit sur les défenses immunitaires. 

Enfin, ces organismes vivants interviennent aussi dans la fabrication de certaines vitamines (B et K). 

Déséquilibre ou dysbiose

L’équilibre de la flore intestinale est constamment menacé par le stress, la vie moderne, une alimentation déséquilibrée, l’alcool, le tabac, mais aussi la prise d’antibiotiques. Certains facteurs exogènes influencent aussi la composition de la flore comme les facteurs environnementaux.

Dans ce cas, une dysbiose intestinale s’installe correspondant à une altération qualitative et fonctionnelle de la microflore. Des désordres peuvent alors surgir au niveau du métabolisme. Ils entraînent des désagréments comme des troubles intestinaux (diarrhées, ballonnements…). Un déséquilibre de la flore engendre aussi plus d’inflammations ainsi qu’une diminution des défenses naturelles avec un risque plus élevé aux infections. Il est donc essentiel de nourrir voire de restaurer sa flore intestinale. 

Comment prendre soin de sa flore intestinale ?

Notre flore a donc besoin d’être entretenue. Et une bonne santé intestinale passe en premier lieu par l’alimentation mais aussi par les compléments alimentaires. 

Probiotiques

Les probiotiques représentent les ferments lactiques, des bactéries vivantes issues de souches bactériennes telles que les lactobacilles et les bifidobactéries. Les aliments riches en probiotiques naturels sont les produits laitiers fermentés (yaourts, laits, fromages), le kéfir, le kombucha, les dérivés du soja comme le miso et tempeh, la choucroute crue, les olives, les cornichons,…

Prébiotiques

Ils correspondent à des fibres alimentaires solubles qui ne peuvent être digérées par le tube digestif (comme l’inuline, fructo oligosaccharides….). Leur fermentation stimule certaines bactéries intestinales favorisant la santé de la flore. On les retrouve principalement dans les produits céréaliers, les fruits et légumes. 

Dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée, une supplémentation en ferments lactiques peut s’avérer être nécessaire en particulier lors d’une antibiothérapie, d’un voyage à l’étranger ou simplement pour protéger son organisme contre les maux d’hiver et les changements de saison. 

Ces dernières années, les études sur les bienfaits de notre microbiote intestinal sur notre santé se sont multipliées. Par prévention, il est essentiel de prendre soin de sa flore intestinale en adoptant une bonne hygiène de vie et un régime alimentaire varié et sain avec une alimentation riche en probiotiques et prébiotiques.